Quand la microbiologie rencontre la santé des plantes et des humains: visite de l’usine d’aflasafe, Kaolack

Les aflatoxines sont des composés produits par des champignons Aspergillus flavius. Ces toxines sont toxiques lorsqu’elles sont ingérées par l’homme, et génèrent des cancers du foie. Les enfants sont particulièrement touchés.

Ces champignons grandissent fréquemment sur les cultures, résultant en une teneur importante en aflatoxines, qui se retrouve ensuite dans la nourriture. Pour cette raison, les normes sanitaires limitent la quantité d’aflatoxines présentent. Pour les agriculteurs, cela signifie que la moisson ne peut pas être exportée, et elle finit souvent dans l’assiette des moins riches…

Une solution a été développée par l équipe d’aflasafe, en collaboration avec l université d’Arizona. Elle consiste à utiliser des souches de champignons qui ne produisent pas d aflatoxines, et a les ensemencer dans les champs pour occuper toute la place disponible sur les cultures. Ainsi, les souches toxiques d’Aspergillus flavius n’ont pas de place pour grandir, et… adieu aflatoxines!

Du sorgo est ensemencé avec les spores de champignons protecteurs, en utilisant les machines montrée sur les photo ci dessus. En bref, il s agit de nettoyer puis stériliser le sorgo, avant de le mélanger avec les spores et un agent d’adhésion coloré en bleu.

Dans le cadre du contrôle qualité, il est important de pouvoir vérifier la croissance des spores sur le sorgo. C est chose faite grâce au foldscope!

Le sorgo enrobé est ensuite reparti dans les champs, et les champignons protecteurs empêchent la propagation des souches produisant des aflatoxines. C est particulièrement utile dans le bassin arachider de Kaolack, au Sénégal.

To learn more: https://aflasafe.com

Leave a Reply